Les nouveautés du 1er octobre

Ca y est ! les nouveautés du dernier trimestre arrivent !!! (en gros, c’est bientôt Noël).


L’aigle de sang de Marc Voltenauer chez Pocket – 9782266299930

L’inspecteur Auer vient d’apprendre qu’il a été adopté. Il quitte alors son chalet de Gryon pour se rendre sur l’île suédoise de Gotland afin de retrouver ses parents biologiques. Mais son quotidien de policier va vite le rattraper lorsqu’une femme est retrouvée assassinée selon le rituel viking de l’aigle de sang : la cage thoracique ouverte dans le dos, les côtes sectionnées et déployées comme des ailes.
Presque quarante ans après, une mystérieuse confrérie viking fanatique et pratiquant le sacrifice humain s’est reformée dans un nouveau bain de sang… Le retour au pays d’Andréas en est-il la cause ? Ce n’est qu’en parvenant à retrouver ses véritables origines qu’il pourra le découvrir…


Dune de Franck Herbert chez Robert Laffont – 9782221249482

Voici l’épopée prodigieuse de Paul Atréides, seigneur d’Arrakis, connu comme prophète sous le nom de Muad’Dib, empereur, messie de Dune.
Avec la saga Dune, Frank Herbert a brossé une immense fresque, digne, par l’intensité dramatique, le foisonnement des personnages, la précision des détails, des grands-chefs d’œuvre du roman historique classique.
On y perçoit aussi le bruit et la fureur des drames shakespeariens. Mais cette fresque ne se situe pas dans le passé. Elle se déploie dans l’avenir.
Un avenir éloigné dans le temps et proche par les passions, où les hommes naviguent entre les étoiles et peuplent un milliard de mondes. Entre ces mondes, Dune, planète désertique où l’eau est plus précieuse que l’or, et pour laquelle se battent les deux grandes familles des Atréides et des Harkonnen.
Car Dune produit l’Épice, drogue miracle, source de longévité et de prescience.
 
Le roman culte de Frank Herbert fête son cinquantième anniversaire avec cette édition collector au superbe design d’Alex Trochut, enrichie des préfaces de Pierre Bordage et de Denis Villeneuve ainsi que d’une postface de Gérard Klein.


Verity de Colleen Hoover chez Hugo Roman – 9782755648195

La vie a toujours souri à Verity Crawford.
ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide
et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l’éloigner de Jeremy.

La vie n’a jamais été tendre avec Lowen ashleigh.
ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter
de Verity et terminer à sa place sa série à succès.

Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir. et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée.

Et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.


Noël au bord de l’eau de Jenny Colgan chez Prisma – 9782810429530

Flora MacKenzie a troqué sa vie londonienne pour ouvrir un charmant café au bord de l’eau sur l’île écossaise de Mure, où elle vit désormais avec Joel, son ancien patron au caractère bien trempé. À cette période de l’année, c’est le moment de cocooner, de s’étirer devant le feu de cheminée et de regarder des vieux films avec les gens que vous aimez. À moins, bien sûr, que la vie ne vous réserve une belle surprise et que vous ne sachiez pas comment l’annoncer. 

Pendant ce temps, Saif, le médecin réfugié de Syrie organise son premier Noël avec ses fils, loin de la guerre. La petite famille reconstituée pourra-t-elle trouver du réconfort et de la joie ?
Voici le nouveau délicieux roman de Jenny Colgan qui est aussi drôle, réconfortant et imprévisible que l’amour lui-même. Les lectrices retrouveront les recettes appétissantes qui émaillent les ouvrages de Jenny.


Dis adieu à ton corps de Negzzia chez Le cherche midi – 9782749166124

« Je marche longtemps, jusqu’à l’entrée d’un parking. Je soulève ma valise et je descends les escaliers. Dans le parking, la lumière m’agresse, la musique est assourdissante. Je tire ma valise jusqu’à l’emplacement 48. Il y a une voiture. Je pose ma valise derrière le véhicule, et je m’assieds dessus. Je mets mon sac à mains sur mes genoux, et la couverture sur mes épaules. Je regarde rapidement autour de moi pour m’assurer que personne ne m’a vue. J’appuie la tête contre le mur derrière moi et je ferme les yeux. La musique du parking, trop forte, m’empêche de me calmer. J’éclate en sanglots. Une seule question m’assaille : Comment en suis-je arrivée là ? »
J’ai 29 ans, je suis Iranienne. J’ai dormi plusieurs semaines dans les rues parisiennes. Mannequin reconnue dans mon pays, j’ai dû fuir Téhéran parce que j’étais en danger. En Iran, la police religieuse punit l’atteinte à la pudeur d’au minimum 1 044 coups de fouet. Autant dire une condamnation à mort.
Avant, j’étais photographe. Je conçois mon métier comme un art, alors j’ai fait de mon corps une œuvre. J’ai révélé mes tatouages et ma nudité devant les objectifs et sur les réseaux sociaux ; dans le milieu underground iranien, j’étais devenue une « icône » de la liberté. Moi, la petite fille qui dansait seule devant son miroir, qui refusait la loi islamique à l’école, j’avais trouvé mon mode d’expression et d’émancipation.
Traquée par la « Police de la vertu », menacée par le fouet des mollahs, j’ai tout laissé derrière moi – ma famille, mes amis, ma jeunesse. À mon arrivée à Paris, j’ai caressé l’espoir de faire mon métier librement. Mais ici, je ne suis qu’une réfugiée et, pendant des mois, j’ai mené un long combat pour obtenir l’asile politique.
Des podiums à la rue, je n’ai cessé de croire en moi.